Articles

Croisières et voiliers à l’honneur dans le Var

édition #45 –  juillet 2015 – LIMPACT le magazine du Var qui bouge

Sous les feux de la rampe, My Sail Croisière Méditerranée est épinglé coup de coeur de l’été 2015 pour ses activités nautiques, croisières et ses voiliers habitables, avec un article étoffé sur le vif par Marine Astor venue nous rendre visite sur l’île des Embiez à bord du Padishah. Dans LIMPACT, le Magazine du Var qui bouge un joli coup de coeur sur papier…  Exotisme, aventure … du bonheur !

http://www.limpact.fr/

https://www.facebook.com/Limpact.fr

Limpact article Juillet 2015 My Sail croisiere Mediterranee

Limpact couverture - Juillet 2015 My Sail croisiere Mediterranee

Challenge sportif Toulon / Calvi en pirogue

C’est dans la nuit du 7 au 8 juin 2015 depuis son port de base de l’île des Embiez que le voilier Padishah sera convoyé vers Toulon pour l’événement  Objectif L’île Ou .

Le Bataillon des Marins Pompiers de Marseille, le Cercle Mixte Eric Blanc se sont associés au projet Objectif L’île Ou initié par les  Sapeurs Pompiers du Rhône et le Cercle Aventure pour un défi sportif qui appelle au dépassement de soi, à la solidarité et l’entraide, afin de récolter des fonds qui aideront la famille de la petite Lilou 4 ans, atteinte d’une maladie auto-immune cérébrale profonde (syndrome de Rasmussen), mais qui pourrait bénéficier d’une opération à l’âge de 10 ans.

Objectif L'île Ou

Objectif L’île Ou

Le Challenge consiste en la traversée de la Méditerranée de Toulon à Calvi du 08  au 12 juin 2015 sur des pirogues polynésiennes 6 places appelées  » Va’a Ono « , dont la stabilité est assurée par un balancier unique, relié à la coque par 2 bras en bois, les marins-pompiers devront ramer sur 120 miles et plus de 40 heures selon la météo, pour relier les 2 ports en se relayant toutes les 60 mn…

Ce défi nécessite bien entendu des investissements humains et financiers. En tout, pas moins d’une cinquantaine de personnes s’engagent : logisticiens, rameurs, des partenaires, secouristes.

le voilier PADISHAH avec My Sail participent à l’objectif L’île Ou en naviguant comme camp de base de l’équipe logistique et des rameurs en relai jusqu’à Calvi.

C’est une aventure humaine où certains amènent de l’huile de coude, de l’amitié, ou du matériel de secours, des balises, des VHF, des  pirogues, voiliers, des zodiaques, des vivres pour une semaine, et encore beaucoup d’autre choses !

Apportez votre soutien à cet événement sportif que ce soit sur le pot commun ou le relayant sur  réseaux sociaux etc …

♥ Retrouvez toutes les informations ici :

le Pot Commun pour faire un don :

https://www.lepotcommun.fr/pot/em0s9hi9

Blog Objectif L’île Ou :

http://objectiflileou.blogspot.fr/

Facebook L’île ou :

https://www.facebook.com/pages/Objectif-lile-ou/723787147703663?pnref=story

Traversée Toulon Calvi en pirogues va'a Ono pour Lilou

Traversée Toulon Calvi en pirogues va’a Ono pour Lilou

Quelques vidéos de l’entrainement de L’équipe du Rhône :


Le va’a, aussi appelé pirogue polynésienne ou outrigger canoë, est une pirogue dont la stabilité est assurée par un balancier (ama) unique, relié à la coque par deux bras en bois (iato).

les liens sont assurés par des lanières de caoutchouc, à la fois résistantes et souples (uaua). Le rameur est équipé d’une pagaie simple comme en canoë, dont la pale est inclinée vers l’avant. On distingue les V1 (va’a hoe), V3 (va’a toru), V6 (va’a ono) et V12 (va’a tauati ou pirogue double).

Sur la pirogue les postes sont numérotés de 1 à 6 en partant de l’avant. Les rameurs se distribuent en quinconce à partir du choix de départ du numéro 1.

En 1, le cadenceur (fa’ahoro en tahitien); en 3 le moteur ; en 6 le barreur (pēperu en tahitien). Les postes 2, 4 et 5 sont les renforts de ces postes spécifiques (sauf en V3, où les postes ne sont pas doublés) et doivent se comporter comme tels : 2 suit très précisément la cadence de 1, 4 renforce la puissance de 3 et 5 peut être amené à barrer avec 6 dans de grosses conditions de mer.

Régulièrement, numéro 3 émet un appel (tare en tahitien) de changement de bordé, où tous les rameurs changent de côté. Cet appel a des retentissements stratégiques, et l’ordre transmis indique en même temps si le cadenceur doit alléger son rythme ou l’accentuer, s’il faut ramer plus profond ou pas, etc. Chaque équipe dispose de ses propres codes et il faut être extrêmement attentif à l’état physique et moral du reste de l’équipe.

À l’origine, les pirogues polynésiennes étaient en bois creusé. Plus tard, elles ont été modernisées en utilisant des matériaux composites.

Il existe deux types d’épreuves, celles de vitesse en lagon, et les marathons en haute mer, avec ou sans changement d’équipes. Les courses se font sur 500 mètres, 1 000 mètres ou 1 500 mètres pour la vitesse. Les marathons font d’une trentaine de kilomètres à plus de 150 km.

Le va’a s’adapte à tous les plans d’eau : engin de course en ligne sur les plans calmes, il devient un excellent bateau de mer. Tranquille et gros porteur en randonnée, c’est un avion de chasse en compétition ! (source Wikipedia)